G-76Q37PK2ZK

Une aide concrète pour les locataires en difficulté (23/06/2022)

Depuis le 1er juin, les locataires en difficulté financière qui reçoivent une mise en demeure de paiement de leur loyer, recevront également un formulaire de demande d’aide à retourner à l’Unité logement de l’Hospice général. (...)

Depuis le 1er juin, les locataires en difficulté financière qui reçoivent une mise en demeure de paiement de leur loyer, recevront également un formulaire de demande d’aide à retourner à l’Unité logement de l’Hospice général. En fonction de leurs revenus et de leur fortune, ils pourront bénéficier d’une prise en charge de leurs arriérés de loyer et d’un accompagnement social. C’est le principe du projet-pilote Domos (maison en grec"). Un dispositif simple et efficace, élaboré par des partenaires aux intérêts parfois divergents, mais qui ont su mettre leurs divisions de côté pour se concentrer sur ce qui les rassemble.

Domos bénéficie en effet du soutien conjoint des représentants des milieux immobiliers, comme de défense des locataires. C'est suffisamment rare pour être souligné! Cela prouve surtout que la solution trouvée est bonne pour tout le monde et ne fait que des gagnants! Les propriétaires, parce qu'elle leur permettra d'éviter des frais importants liés aux lourdes procédures qui accompagnent une expulsion. Les locataires, parce qu'en leur offrant un soutien dès les premiers problèmes financiers, ils pourront préserver leur logement!

La politique, ça n'est pas qu'une histoire d'affrontements idéologiques. C'est aussi parfois savoir travailler ensemble à trouver des solutions concrètes et efficaces. Rechercher le consensus et favoriser la concertation, cela prend du temps, c'est vrai. Mais le résultat final n'en est que meilleur.

Nul n’est à l’abri d’un accident de parcours, professionnel ou personnel. La pandémie nous a enseigné que parfois, les situations se dégradent vite et qu’il est nécessaire, pour notre cohésion sociale, d’agir le plus en amont possible. C’est la philosophie du projet Domos. C'est aussi la mienne.

09:08 | Lien permanent | Commentaires (0)